Le Nord du pays, les Alpes albanaises et la mer (Épisode II)

Le Nord du pays, les Alpes albanaises et la mer (Épisode II)

24 août 2022 0 Par Gilles

Après quelques jours dans la capitale, nous prenons la route de Schroder. Nous y resterons trois jours et visiterons un château, la côte et le lac ainsi que le Nord du pays avec ses montagnes. Le pays est petit, les routes principales en bon état, les parcours sont donc agréables. Il n’y a pas de grandes autoroutes, prévoyez de prendre votre temps. Il n’est pas rare de devoir suivre un tracteur pendant quelques kilomètres. Il faut aussi faire attention au comportement des piétons et des deux roues qui sont un peu imprévisibles. Enfin une dernière petite précision dans les villes ou les agglomérations avec des rues à 2×2 voies, même s’il y a des places de parking, un arrêt court se fait directement sur la voie de droite. C’est un usage de la route que nous avons déjà pu remarquer dans d’autres pays de la région comme la Roumanie ou la Bulgarie. Tout le monde roule donc sur la bande de gauche !

Notre destination est Shkoder, sur le chemin nous nous arrêterons pour visiter le Château de Rozafa ainsi que la mosquée “de plomb” en référence à sa toiture. La ville est quelques kilomètres plus loin, on la voit du haut de la citadelle. La cité occupe une place stratégique, la mer toute proche, un lac, les montagnes plus au Nord et surtout une vue dégagée sur des kilomètres, un lieu de vie idéal.

Comparé à ce que nous connaissons dans les lieux touristiques occidentaux, on est surpris par la liberté dont le visiteur dispose. On ne trouve que très peu de barrières ou d’interdiction. Il n’y a pas de gardes et la visite est réellement “libre” une fois l’entrée payée.

Le lendemain, nous partons pour la côte et la petite ville balnéaire de Velipojë. Avant d’y arriver nous passons par une large plaine avec des allures de petite Camargue. La frontière avec le Monténégro ne se situe qu’à quelques kilomètres. Nous sommes fin mai et la saison touristique n’a pas encore commencé. Les transats et paillotes sont en train d’être installés et les touristes ne sont pas nombreux. A la vue des installations, c’est le calme avant la tempête. La station balnéaire semble être prisée à la belle saison. Nous profitons de cette quiétude et promenons le long de la plage.

Nous profitons également de visiter la petite ville de Shkoder. Elle est en pleine transformation. On remarque qu’elle s’ouvre de plus en plus au tourisme. Les rues ont été refaites, de nouvelles boutiques s’ouvrent. Comme dans la capitale et d’autres villes, les cafés (mêmes modestes) sont aménagés avec soins de manière moderne. Ils sont, au choix, animés et remplis de musique ou plus cosy et tranquille. La ville compte un petit musée de la photographie, une mosquée et une église orthodoxe ainsi que quelques bâtiments. C’est l’archétype de la petite ville de province.

Enfin, nous prenons la route des montagnes, nous allons visiter le village le plus septentrional du pays, Vermosh. En s’y rendant, on visite le vieux pont ottoman de Mes qui enjambe la rivière Kiri. La route démarre au bord du lac et ensuite s’élève doucement. D’un coup, la montagne arrive avec ses lacets, ça y est nous voilà engagé pour deux heures de conduite de montagne. A de nombreux moments nous frôlons la frontière monténégrine. Les paysages sont superbes et les aplombs vertigineux. Enfin, la montagne et les cols font place à une vallée. Elle s’élargit et le village de Vermosh se dévoile. Quelques maisons, une grande église et une école constituent cette communauté. Les habitants cultivent des plantes médicinales pour les vendre en ville et pratiquent l’élevage pour leur consommation personnelle.

Le long des routes albanaises, vous croiserez de petits ou plus grands bunkers abandonnés. Ce sont les ruines de l’oppression du peuple albanais, prisonniers dans leur propre pays pendant plus de 40 ans.