Le musée des antiquités égyptiennes (épisode 6)

Le musée des antiquités égyptiennes (épisode 6)

12 mars 2022 0 Par Gilles

Le musée de Mariette au centre du Caire est en train de s’endormir tout doucement. De-ci et de-là on peut voir les conservateurs organiser le transport de pièces vers le nouveau musée sur le plateau de Gizeh. Ce dernier sera plus moderne, plus fonctionnel et pourra mettre en valeur toutes les richesses archéologiques du pays. C’est la deuxième fois que je me rends dans ces lieux. De par son architecture, ses couleurs, ses anciennes vitrines, tout respire le temps des explorateurs français anglais et allemands. On peut espérer que les autorités égyptiennes feront tout pour garder ce lieu chargé de leur histoire comme témoignage de leur passé.

Les visiteurs sont toujours très nombreux, et une fois passé les contrôles de sécurité, on se retrouve face à un bâtiment voulu par Mariette, archéologue français qui a fait prendre conscience aux égyptiens que les artéfacts étaient leur héritage, qu’ils devaient être protégés et conservé sur leur territoire d’origine. Le musée est l’héritage du peuple égyptien. Un peu à l’écart, on trouve le sarcophage de Mariette surmonté par sa statue et entouré par les bustes de ses confrères. Il a été élevé à la dignité de “pacha” pour son action de protection du patrimoine égyptien.

Malgré le déménagement en cours, les pièces sont encore nombreuses. Toutes les époques sont représentées, des blocs monolithes à l’aspect martial aux courbes presque féminines de l’époque d’Akhenaton en passant par l’époque hellénistique on voit défiler 3000 ans d’histoire dans un seul endroit. L’émotion est présente devant ces papyrus, momies, bas et hauts reliefs. L’art antique égyptien est fin, soigné, soucieux de célébrer la nature qui l’entourait. On y trouve toute la faune et la flore égyptienne ciselée dans la pierre.

Au détour d’un couloir on trouve la salle du pharaon Khéops qui a construit la grande pyramide. Elle est presque vide. Le déménagement vers le grand musée du Caire a déjà débuté. Il ne reste qu’une vitrine abritant sa statue haute de quelques centimètres. C’est étonnant de voir cette petite statue de moins de 10 centimètres de haut représentant le pharaon qui a construit la grande pyramide dans une pièce totalement vide ! L’expérience est assez philosophique.

On pourrait encore parler des multiples facettes de l’Egypte. Les Grecs, les Romains, les Chrétiens, les Arabes, par la suite les Européens, tous ont intégré des petits bouts de cette civilisation dans leurs rites et croyances. Visiter l’Egypte, c’est un peu remonter le fil de notre histoire. Et c’est sur la seule statuette représentant Khéops que nous refermons cette série ! A très bientôt.