Karnak, Louxor, la rive orientale du Nil (épisode 3)

Karnak, Louxor, la rive orientale du Nil (épisode 3)

31 janvier 2022 0 Par Gilles

Après avoir visité la rive des morts, nous visitons la rive occidentale du Nil. Les tempes sur cette rive célèbrent la vie. Chaque pharaon a voulu y laisser sa trace. C’est de loin un des plus grands complexes sacrés de l’antiquité. Imaginez des dizaines de colonnes hautes de plus de vingt mètres, des pylônes phénoménaux, des bassins sacrés profonds de plusieurs mètres, une allée longue de trois kilomètres entièrement bordée de sphinx à tête béliers. Les différents sites se visitent en une journée, le navire quittera le port en milieu d’après-midi dès que tous les passagers seront remontés à bord.

Encore une fois, vu la proximité des lieux avec les stations balnéaires, les visiteurs sont très nombreux. Il faut un peu de patience, ou s’éloigner un peu des chemins fréquentés pour avoir un peu de calme. Quoi qu’il en soit, il est impossible de ne pas entendre la parole des pierres. On peut presque les entendre murmurer leur histoire. Certains guides vous feront découvrir des scènes gravées étonnantes. Tantôt c’est une représentation guerrière tantôt on admire une représentation des animaux du Nil.

Nous quittons Karnak par la route pour visiter le temple à l’autre bout de l’allée des béliers, le temple de Louxor. L’obélisque manquante a été offerte à Napoléon lors de la campagne d’Egypte. Elle trône aujourd’hui sur la place de la concorde. Quand on sait que la pierre est taillée d’un seul bloc, on imagine très bien toute la difficulté rencontrée par les ingénieurs français qui ont dû organiser son transport sur une aussi longue distance. A l’origine, les deux obélisques devaient être déplacés mais à la vue des difficultés, la France a laissé le second en place. Le temple est plus petit, une fois par an, une grande cérémonie reliait les deux centres spirituels. A l’intérieur de l’enceinte du temple, on pourra observer une mosquée. Celle-ci est ancienne et toujours utilisée de nos jours.

Louxor et Karnak nous permettent de faire connaissance avec un des plus grands personnages de l’Egypte antique, Ramsès II. Il a pris le temps de régner durant plus de soixante ans. Il a construit un grand nombre de monuments et statues et a marqué pour toujours l’histoire de son pays. Ramsès II n’est pas qu’un bâtisseur, c’est aussi un imposteur qui a effacé le nom de ses prédécesseurs pour les remplacer par le sien. Il avait aussi tendance à embellir l’histoire qu’il faisait graver sur les murs. Les fake news et la propagande ne datent pas d’aujourd’hui.

Et voilà c’est la fin de notre visite de la capitale antique. Après deux jours à quai, il est temps de partir et d’entamer la navigation sur le Nil.