Assouan et sa région (épisode 5)

Assouan et sa région (épisode 5)

6 mars 2022 0 Par Gilles

Avec quelques regrets, nous quittons le navire pour loger sur la terre ferme. D’autres passagers remonteront le Nil et termineront leur voyage deux jours plus tard. Nous avons décidé de prolonger un peu et logerons sur l’île éléphantine proche de l’hôtel Cataracte qui a accueilli Agatha Christie.

Assouan est un véritable coup de cœur. C’est la porte d’entrée de l’Afrique sub-saharienne, la fin du monde arabe et le début de l’Afrique noire.

La région regorge de curiosités à visiter. Certaines sont connues mondialement d’autres plus confidentielles. Dans la première catégorie on peut y placer le grand temple d’Abou-Simbel. C’est un incontournable. Il faut faire quelques heures de route dans le désert, Comptez trois heures de trajet pour y arriver. Le temple se situe à la frontière avec le Soudan. C’est le point le plus austral de notre voyage. Ce monument est remarquable parce qu’il est taillé à même la roche, il est monumental par sa taille de plus de 20 mètres de haut et la grandeur de ses statues. Il est monumental par son histoire, il a été déplacé bloc par bloc pour échapper à la mise en eau du lac Nasser créé par le grand barrage d’Assouan.

Il ne faut pas parler d’un, mais de deux temples, le plus massif divinise Ramsès II, le plus petit Néfertari, une de ses nombreuses épouses royales. Elle a été de loin la plus influente. Cette dernière a dû jouer un rôle très important pour avoir son propre temple. Cet ensemble est un extraordinaire outil de propagande et une démonstration de la puissance du peuple égyptien. En effet, on trouve une multitude de représentations de batailles militaires gagnées par Ramsès II. Il vient dire à la frontière du royaume aux étrangers qui y pénètrent, « vous entrez dans un territoire puissant, ne vous attaquez pas à Pharaon ou vous aurez à subir ses foudres ».

Le deuxième moment touchant de la visite d’Assouan est le temple d’Isis ou Philae. Il est particulier, situé entre l’ancien et le nouveau barrage, on y accède par bateau. Il a également été déplacé pour le maintenir au sec. L’ensemble a été actif durant plusieurs siècles et s’est maintenu jusqu’à la période romaine. Chaque grand personnage de l’histoire antique a imprimé sa marque. La déesse Isis a de nombreux points communs avec la Vierge Marie à tel point que l’on est en droit de se demander si les premiers chrétiens n’ont pas essayé de se l’approprier pour l’intégrer à leur religion naissante. En effet, il ne faut pas perdre de vue que l’Egypte a été le premier lieu de diffusion de cette nouvelle religion. Les coptes et les chrétiens du Soudan sont d’ailleurs les plus anciennes communautés de cette religion. Si vous avez l’occasion, la visite du temple la nuit avec un petit spectacle son et lumière est un plus qui donne une petite touche de romantisme à l’endroit.

Enfin, l’île Kirchner et son jardin botanique n’est généralement pas présenté lors des visites standardisées. A chacun de nos voyages nous cherchons un jardin à explorer. Ici, c’est une île tout entière qui accueille une végétation tropicale et luxuriante. Des dizaines de palmiers, bougainvilliers et une multitude d’autres variétés sont choyées par le personnel. On peut très bien imaginer la promenade dominicale des habitants au début des années 1900 dans cet endroit rafraîchi par le fleuve et la végétation. Cet endroit mérite d’être plus connu.

Nous pourrions également parler de la réserve naturelle de la première cataracte, du village nubien, de petites plages où l’on peut se baigner dans le Nil, de riches sites archéologiques, du tombeau de l’aga khan, de tombeaux troglodyte, etc.

Assouan mérite mieux que d’être considéré par les tours opérateurs. Ce n’est pas uniquement le terminus des croisières sur le Nil. Il faut y passer un peu de temps pour découvrir une autre Egypte, plus africaine, avec une personnalité unique. Quitter Assouan est toujours un peu spécial, on resterait bien un peu plus pour profiter de cette douceur de vivre. Ce n’est pas étonnant que la ville a toujours été une destination privilégiée. c’est ici que s’arrête la partie culturelle et historique de notre voyage. Nous nous dirigerons vers la mer Rouge pour quelques jours de repos. Avant de repartir en Belgique, nous repasseront par le Caire et faire notre dernière visite, le musée d’archéologie.